Département universitaire de Médecine Générale
UFR SMBH - Université Sorbonne Paris Nord

Règle des 2 traces validées dans le semestre

La règle des 2 traces validées dans le semestre n’a été instituée que parce que justement les étudiants n’envoyaient pas leurs travaux dans les temps et consacraient un temps à la fin de leur DES pour rédiger les 12 traces ce qui va à l’encontre des objectifs de cette méthode d’apprentissage. Malheureusement, l’expérience montre que, probablement à cause de la charge de travail et d’activité à cette époque de la vie (beaucoup d’entre vous ont aussi des familles à faire vivre) ce qui n’est pas obligatoire n’est pas fait, c’est comme ça. D’ailleurs le plupart des internes en fin de cycle et les organisations d’internes reconnaissent l’intérêt de l’obligation.

Que la règle n’ait pas été appliquée jusqu’à présent à Bobigny (difficultés d’organisation, espoir que les étudiants éviteraient au DMG ce choix difficile) ne veut pas dire qu’elle n’existait plus. On ne peut pas dire non plus que les étudiants n’ont pas été prévenus.
Le DMG de Bobigny s’est montré pour cette fois particulièrement indulgent en ne sanctionnant que les internes qui ne pouvaient justifier d’aucun envoi depuis le début du DES.
Je rappelle que les moyens alloués à la formation des médecins généralistes, soit 50% des médecins en France sont dérisoires par rapports à la formation des spécialistes. A Bobigny, Seuls 4 enseignants à temps partiel et 1 chef de clinique et 1 secrétaire gèrent près de 300 étudiants, a l’aide de 20 tuteurs bénévoles.

On peut discuter longtemps de la méthode d’apprentissage par compétence, de son évaluation à partir de situations vécues, de la supervision directe, indirecte, par oral ou par écrit, mais c’est le choix qui a été fait pour le DES de médecine générale sur l’ensemble du territoire et approuvé par les organisations étudiantes.

PDF - 1.3 Mo
Guide de l’apprentissage par compétences
Par l’ISNAR.IMG (avril 2013)

Une des idées dominantes de cette méthode est l’apprentissage de l’autonomie. Sans vouloir minimiser les dysfonctionnements possibles de l’organisation de l’enseignement à Bobigny, il appartient à l’étudiant de s’assurer des bonnes conditions de sa formation. Il n’est pas du rôle des tuteurs de relancer les étudiants pour valider leur travail, même si certains le font. Il est exceptionnel qu’un tuteur ne soit pas joignable, au moins par téléphone, pour répondre aux demandes d’aide.
Les tuteurs ne sont pas inépuisables et certains ont déjà démissionné au vu du rapport avantages/inconvénients de leur tâche ce qui pose à chaque fois de nouveaux problèmes à ceux qui restent.
Merci donc de faire preuve d’un peu plus de compréhension et de modération dans les propos. La formation ce n’est pas que les enseignants, c’est aussi ce qu’en font les étudiants. Nous sommes donc tous dans le même bateau. Peut-être que cette "mini-crise" peut amener à faire un pas les uns vers les autres. Nous demandons que les internes soient représentés au sein du département de Médecine générale, mais est ce bien aux enseignants d’organiser cela, comme ça se passe dans le primaire ?

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?

Les demandes d'abonnement sont suspendues.

Agenda général :

décembre 2021 :

Rien pour ce mois

novembre 2021 | janvier 2022



Proposez ici un nouveau sujet de conversation

  • Décrivez le sujet de discussion ou posez une simple question