Accueil > D.E.S. > Tutorat > Tutorat pour les promotions antérieures > Les traces d’apprentissage

Les traces d’apprentissage

Pour les promotions antérieures à 2014

 POURQUOI DES TRACES ?

Dans le paradigme d’apprentissage, l’objectif est l’organisation des connaissances accumulées et l’acquisition et l’amélioration de compétences qui permettent de passer d’un stade de médecin novice à celui de professionnel voire d’expert. Ce processus s’acquiert au cours de la formation initiale et se poursuit toute la vie professionnelle. Il s’appuie sur la confrontation à des situations réelles, une réflexion sur son attitude face à des situations nouvelles et inédites, une recherche et des échanges entre pairs pour élaborer des solutions.

Le passage de médecin novice à généraliste professionnel est l’apanage du DES de médecine générale. Il est sous-tendu par une évaluation régulière qui vise à une autonomie progressivement croissante et adaptée aux capacités de l’interne. Cette évaluation qui se doit d’être formative se fait soit en situation grâce aux maîtres de stage, soit a posteriori à partir du rapport de cette situation par un interne.

Dans le contexte actuel du D.E.S., où la mise en situation professionnelle n’est parfois que de 6 mois, le rapport écrit d’une situation et de l’attitude de l’interne face à elle permet la réflexivité et les échanges avec le tuteur. Cette « trace d’apprentissage » est un outil majeur du tutorat de médecine générale.

 QU’EST-CE QU’UNE TRACE D’APPRENTISSAGE ?

Toute trace écrite reflétant la recherche d’une solution à un problème de médecine générale rencontré dans le cadre de sa pratique.

  • Écrite : la trace permet l’évaluation par un tiers (tuteur, maître de stage), et sa réutilisation ultérieure ;
  • Problème : cela signifie que l’on est confronté à une situation nouvelle que l’on ne sait pas résoudre ou que l’on agit avec un taux élevé d’incertitude ;
  • Médecine générale : la trace relève des caractéristiques de la médecine générale : soins primaires, suivi du patient dans le temps, suivi du patient dans sa globalité, coordination des soins, prévention et santé publique (cf. la marguerite des compétences)
  • Recherche : la trace évalue les différentes étapes qui mènent à la découverte d’une ou plusieurs solutions
  • Pratique : il s’agit d’un problème apparu au cours d’une situation réellement vécu dans le cadre des stages, hospitaliers ou en cabinet.

 QUELLES SONT LES TRACES POSSIBLES ?

Le Récit de Situation Complexe Authentique (RSCA) est le « gold standard » de la trace d’apprentissage. Il correspond au récit d’une situation vécue explorant plusieurs champs de la médecine générale et mettant en jeu plusieurs compétences génériques. Il obéit à une forme standardisée devant permettre une évaluation homogène par les tuteurs. La forme est décrite dans le guide de rédaction d’un RSCA et l’évaluation se fait à partir d’une grille d’évaluation d’un RSCA.

Les autres traces d’apprentissage sont diverses et cette liste n’est pas exhaustive :

  • analyse d’une ordonnance de sortie d’un patient,
  • analyse d’un compte rendu d’hospitalisation,
  • compte rendu d’un séminaire de formation continue,
  • compte rendu d’une réunion de groupe de pairs.

Plusieurs exemples et commentaires sont disponibles dans le guide des traces établi par la coordination d’Ile de France.

Une trace d’apprentissage doit comprendre au moins une question, une réponse à cette question et une évaluation du niveau de preuve de la réponse

 QUE DEVIENT UNE TRACE ?

Une trace d’apprentissage est destinée à être lue, évaluée et retravaillée selon les conseils du maître de stage, du responsable pédagogique (à l’hôpital) et du tuteur. In fine, elle est validée par le tuteur. Il est donc prévu quelques aller et retours entre la 1ère écriture et la validation surtout pour les RSCA.

Une fois validées, la trace est reportée sur la fiche de validation des traces d’apprentissage.

Les traces d’apprentissage validées sont collectées par l’interne et forment son portfolio que l’interne adresse chaque semestre au DUMG par voie électronique, dans le cadre du point d’étape semestriel.

 COMBIEN DE TRACES AU COURS DU D.E.S. ?

Chaque semestre de stage doit donner lieu à la rédaction d’un minimum de 2 traces d’apprentissage validées par le tuteur. L’une de ces traces doit être un RSCA.

À la fin du D.E.S., chaque interne devra donc avoir rédigé au moins 12 traces d’apprentissage dont au moins 6 RSCA.

Les traces sont élaborées, discutées, corrigées et validées lors des échanges avec le tuteur. Ces échanges peuvent se faire au cours d’entretiens collectifs, d’entretiens individuels ou par mail.

 DOCUMENTS UTILES

  • Guide des traces de la coordination régionale Île-de-France
  • Guide de rédaction d’un RSCA
  • Grille d’évaluation d’un RSCA
  • Fiche de validation des traces d’apprentissages et RSCA

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?